Préparation pour le congé de maternité

juillet 26, 2017 · Todd Coopee

Si vous envisagez fonder une famille ou si vous êtes actuellement enceinte, assurez-vous de vous occuper des choses suivantes :

  1. Consultez votre médecin de famille ou trouvez un médecin de famille si vous n’en avez pas. La plupart des associations provinciales ont des programmes de soutien pour vous aider à trouver un médecin de famille.
  2. Avisez votre directeur de programme de résidence dès que vous serez prête. Dans la plupart des cas, il est préférable de le faire le plus tôt possible. Il peut être utile de le faire avant d’avoir terminé votre premier trimestre, afin de faciliter la planification de vos stages, votre congé de maternité et la couverture du service de garde pendant le deuxième et le troisième trimestre. Rencontrez votre directeur de programme et examinez les stages à venir. Il est souvent nécessaire d’apporter des modifications aux stages avec des exigences d’appel et des demandes physiques élevées, surtout lors du troisième trimestre.
  3. Planifiez la garde d’enfants, puisque le processus d’obtention d’un service de garde d’enfants peut prendre jusqu’à un an. Si vous avez l’intention d’envoyer votre enfant à la garderie ou d’embaucher une nourrice étrangère, ajoutez votre nom aux listes d’attente ou communiquez avec une agence de placement dès que possible. Bien que plusieurs résidentes obtiennent un service de garde vers la fin de leur congé de maternité, le processus peut devenir une source d’anxiété et d’inquiétude si l’on attend jusqu’à la dernière minute.
  4. Avisez votre bureau des études médicales postdoctorales.
  5. Communiquez avec le bureau du mieux-être de votre université pour obtenir des ressources locales et être guidée tout au long du processus.
  6. Avisez l’Association canadienne de protection médicale (ACPM) si vous prenez un congé de maternité pour interrompre votre protection pendant que vous n’êtes pas au travail.
  7. Faites une demande pour des prestations d’assurance-emploi du Canada par l’entremise de Services Canada ou QPIP (au Québec) après la naissance du bébé, ou ultérieurement si vous choisissez de commencer votre congé de maternité avant la date de naissance prévue.

Le congé de maternité suspend votre pratique médicale

Veuillez noter que lorsque vous êtes en congé de maternité, vos droits de traitements sont essentiellement suspendus, y compris les licences de prolongement. Lorsque vous êtes en congé, vous n’êtes pas assurée juridiquement pour participer à n’importe quelle sorte d’activité reliée aux soins des patients.