MISE À JOUR #12 : COVID-19 ET LES EXAMENS

Chers collègues,

Ce message s’adresse aux individus qui sont actuellement inscrits pour participer au prochain EACMC, parie II et qui ont reçu l’option de reporter votre examen à l’automne. J’espérais pouvoir vous livrer un message qui aurait fourni des indications précises concernant les conséquences de toute décision que vous prenez. Malheureusement, on nous a dit que les autorités réglementaires médicales n’ont pas pu parvenir à un accord.

Dès que nous avions appris que le Conseil médical du Canada avait fourni des options aux candidats inscrits, et une date limite du 10 mars 2021, nous avons communiqué avec eux. Je suis reconnaissante qu’ils ont répondu rapidement à notre demande et ont prolongé la date limite jusqu’au 17 mars 2021. J’aime également que le CMC nous ait dit que tout candidat qui décide de reporter l’examen aura la priorité pour participer à l’examen à l’automne.

En collaboration avec le Collège des médecins de famille du Canada, nous avons participé à plusieurs réunions sur la plateforme Zoom et échanges de courriels pour recommander que les autorités réglementaires médicales fassent preuve de flexibilité lorsqu’elles déterminent les exigences d’admissibilité pour les permis provisoires de la COVID-19 à faible supervision. Nous demandions l’assurance que si un candidat doit reporter l’EA, partie II jusqu’à l’automne, il pourra obtenir un permis à faible supervision de manière comparable aux diplômés de 2020 qui n’ont pas pu participer à l’examen et aux diplômés de 2021 qui n’ont pas pu s’inscrire pour participer à l’EA, partie II. Malheureusement, après leur rencontre lundi, les autorités réglementaires nous ont dit que les candidats devraient :

  • Connaitre et comprendre les exigences des autorités réglementaires pertinentes en ce qui concerne le calendrier de l’EACMC, partie II; et
  • Connaitre et respecter l’horaire et la capacité des dates de l’EACMC, partie II.

Les meilleurs conseils que nous pouvons vous donner en ce moment sont de communiquer avec l’autorité réglementaire de la province où vous planifiez travailler afin de déterminer leurs exigences en ce qui concerne le calendrier de l’EACMC, partie II. Il est à noter que l’Ontario et la Nouvelle-Écosse ont fourni des renseignements utiles concernant leurs politiques d’exemption de l’EA, partie II sur leurs sites Web respectifs.

Depuis mars dernier, il y a une de nombreuses discussions au niveau national et provincial au sujet des besoins de gérer l’épuisement, d’optimiser la santé mentale et d’innover pendant cette pandémie. J’espérais que notre demande modeste de continuer de fournir de l’assurance concernant la flexibilité pour obtenir un permis à faible supervision aurait été une décision facile à accepter.

J’aimerais remercier le CMFC d’avoir travaillé avec nous pour plaider au nom des résidents actuels et des diplômés récents. Surtout, j’aimerais remercier tous ceux d’entre vous qui continuent de penser d’abord et avant tout à vos patients. Je sais que plusieurs choses qui rendent la formation à titre de résident agréable a été relégué à l’arrière-plan pendant cette pandémie et, bien que ça me fasse de la peine que nous n’avons pas eu de succès à convaincre certaines autorités réglementaires à fournir un soutien, j’espère que vous savez que toutes les personnes associées à MRC ainsi que vos organisations provinciales continueront de faire tout ce que nous pouvons afin d’optimiser votre formation et votre transition vers l’exercice de la médecine.

Cordialement,

Docteure Esther Kim
Présidente de MRC