FAQs

Certains résidents choisissent de révéler leur handicap à leur programme de résidence et sont accommodés et conseillés tout au long de leur formation. Certains luttent silencieusement. Si vous faites face à un défi supplémentaire, qu’il soit physique, cognitif ou psychologique, la foire aux questions suivante pourrait vous intéresser :

Suis-je seul ?

Bien qu’il n’y ait pas de chiffres concrets concernant le nombre de stagiaires présentant un handicap connu, il y a une tendance récente vers l’inclusion dans le domaine de la médecine, ce qui signifie qu’il y a plus de stagiaires atteints d’un handicap qu’il y avait auparavant.

Comment puis-je communiquer avec d’autres stagiaires atteints d’un handicap pour du soutien pour les pairs ?

L’Association canadienne des médecins handicapés est une ressource pour tous les médecins et les stagiaires handicapés. Ce groupe favorise des liens significatifs et des occasions de mentorat entre ses membres. L’adhésion est privée et gratuite pour tout stagiaire qui désire être en contact. Vous pouvez en apprendre davantage à l’adresse www.CAPD.ca.

Est-ce que mon université possède les ressources nécessaires pour mes besoins ?

Plusieurs universités canadiennes ont des ressources de soutien consacrées comme des « services accessibles » ou des « centres de ressources pour personnes handicapées » avec des équipes spécialisées conçues pour trouver des solutions créatives pour convenir à vos besoins particuliers. Des ajustements sont arrangés au cas par cas impliquant plusieurs partenaires à l’établissement. De la flexibilité et de la créativité sont parfois requises afin de trouver des solutions optimales. Veuillez noter que ces ressources sont explicites à l’université.

Dois-je divulguer mon handicap ?

Cette question a de nombreuses nuances. En tant que médecins, nous sommes contraints d’offrir des soins sécuritaires auprès des patients, et selon la nature du handicap, cela pourrait nécessiter un soutien supplémentaire de la part de l’établissement. De plus, un individu doit toujours considérer la santé personnelle comme une importance primordiale, ce qui pourrait également nécessiter un soutien supplémentaire de la part de l’établissement. Une université peut seulement offrir des arrangements jusqu’au point de la contrainte excessive si elle a connaissance que de tels arrangements sont nécessaires. Si vous vous questionnez par rapport à obtenir une aide supplémentaire, vous pouvez communiquer avec votre collège local des médecins et des chirurgiens.